Livraison offerte à partir de 200€ d'achat
telephone
Coqli Emballages pré-imprimés Emballages sur-mesure ☎ 03 29 38 35 49

Le greenwashing, un fléau pour l'environnement

Les entreprises sont de plus en plus préoccupées par l’environnement et l’impact de leurs activités.
Le greenwashing, un fléau pour l'environnement

Beaucoup d’entre elles cherchent à se faire une place dans le marché en se présentant comme « vertes », allant même jusqu’à utiliser le terme dans leur nom. Mais, un grand nombre d’entre elles, n’hésitent pas à exploiter les inquiétudes des citoyens pour se faire du capital sympathie 🫶🏻.

 

Ce phénomène est en grande partie dû au fait que l’environnement 🌿 est devenu un marché très juteux. La plupart des entreprises ont compris depuis longtemps que le bien-être de la planète était en relation directe avec la rentabilité de leur entreprise 📈.

 

1. Définition du greenwashing

 

Le greenwashing (ou écoblanchiment en français) est un terme anglais signifiant « nettoyer ». Il désigne l’utilisation d’une communication 📢 vantant les mérites de produits, de services ou d’activités respectueux de l’environnement et a pour objectif de donner une image écologique à une entreprise. 

 

Ce phénomène est en constante augmentation depuis quelques années et s’est imposé comme un vrai fléau. Il se caractérise par une communication excessivement écologique 🍃, incohérente et parfois même par une absence de toute contrepartie environnementale.

 

L’objectif principal de ce phénomène est de se faire passer pour un acteur économique vertueux. En effet, l’environnement est un marché en constante augmentation ↗️. Les entreprises sont donc attirées par ce « nouveau » marché. 

 

Ainsi, de nombreuses entreprises s’empressent de fabriquer des produits qui se veulent respectueux de l’environnement, sans forcément s’assurer que cela leur soit profitable, parfois même au détriment de leurs propres actionnaires.

 

2. Reconnaître le greenwashing

 

Il n’est pas simple de différencier 🔍 greenwashing et réelles actions pour l’environnement.

 

Les investissements 💶 réalisés dans la stratégie marketing des entreprises ayant recours au greenwashing sont suffisamment importants pour laisser planer le doute quant à leur démarche de développement durable 🪴.

 

Il existe tout de même quelques indications qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille 👂🏻 :

  • La couleur verte 🟢 omniprésente sur un packaging afin de donner une impression « d’écoresponsable » et de « naturel » ;
  • Des paysages, des arbres et forêts, des plantes etc., utilisés comme photos sur les emballages 🧴 ;
  • L’utilisation de faux labels ♻️ ;
  • Un champ lexical ciblé 🎯, tournant autour de l’amour, de l’environnement…

 

3. Éviter le greenwashing

 

S’informer 🗞 sur les marques est l’une des valeurs sûres pour éviter le greenwashing : moyens et lieux de production, matières utilisées…

 

Ces informations peuvent parfois être compliquées à trouver 👀, notamment dans certains secteurs comme la mode. En effet, les marques de la slow fashion feront preuve de plus de transparence que celles de la fast fashion.

 

Afin de lutter 👊🏾 contre ce fléau environnemental, voici quelques recommandations :

  • Réfléchissez 💭 avant de réaliser un achat : avez-vous vraiment besoin de ce produit ? ;
  • Tournez-vous vers des marques éco-responsables ♻️. Ces-dernières, préoccupées par l’impact environnemental des produits, produisent en petite quantité et utilisent des matières éco-responsables ;
  • Achetez des produits qui durent dans le temps ⏰ ;
  • Lisez les étiquettes 🔖 : les produits Made in France 🇫🇷 ou Made in Europe 🇪🇺 auront été fabriqués dans un cadre légal du travail contrairement aux pays d’Asie. De plus, cela permettra de limiter l’empreinte carbone grâce à une distance de transport moins importante. Vous pouvez également regarder si les labels GOTS ou Oeko Tex sont présents, ils indiquent qu’il n’y a pas de produits toxiques ;
  • Mettez-vous à la couture 🧵 : apprenez à refaire un trou dans un vêtement en regardant des vidéos sur YouTube (ou en demandant à votre mère ou grand-mère). Côté chaussures 👞, vous pouvez les apporter chez un cordonnier.

 

4. Exemple de greenwashing : le cas d’H&M

 

Roi de la fast fashion 👗, H&M a lancé H&M Conscious, des vêtements en matières éco-responsables à base de coton bio et nylon recyclé.

 

Cependant, cette collection de vêtements est minoritaire par rapport à l’ensemble des autres vêtements de la marque. De plus, aucun chiffre n’est donné quant au pourcentage de matières écologiques utilisées dans la fabrication de la collection Conscious.

 

 

Pour conclure, avoir recours au greenwashing lorsqu'on est une entreprise peut vous causer des tords. L'utilisation de cette pratique, si elle est découverte, causera une perte de confiance de la part des clients mais il faudra également faire face au bad buzz sur les réseaux sociaux et dans les médias. Utilisez le budget dédié au greenwashing pour réaliser de véritables actions pour l'environnement.

 

 

À lire aussi ⬇️

Fast fashion et impact environnemental

Slow fashion : une mode durable et de qualité

 

---------------------------------------------------------------

À la recherche d'un emballage éco-responsable ? Grâce à Coqli, créez le packaging de vos souhaits (modèles, dimensions, personnalisation). Nos emballages répondent à tous les enjeux actuels en étant en carton ondulé éco-conçu, recyclé et recyclable. C’est une solution 100% made in France si vous souhaitez un packaging qui répond aux enjeux de cet article. Vous pouvez configurer votre emballage directement ici.

Commentaires

0 commentaire